Vidéo #3 à M. Couillard de Dany Papineau | Uber + Airbnb = Paradis Fiscaux!

2250 2
2250 2
Share

Cher M. Couillard, Uber et Airbnb opèrent à partir des paradis fiscaux et ne semblent payer ni impôts, ni taxes de vente sur des centaines de millions de dollars en revenus annuels générés dans notre province. Qu’attendez-vous pour taxer ces compagnies milliardaires qui font de l’évitement fiscal et pour cesser d’harceler les honnêtes citoyens qui payent déjà leurs impôts au Québec?

Les montages fiscaux complexes des grandes compagnies technologiques comme Uber et Airbnb font en sorte que leurs sièges administratifs internationaux sont basés à l’extérieur du Canada dans les paradis fiscaux où on ne paie pratiquement pas d’impôts (Irlande, Pays-Bas et Bermudes). Cette évasion fiscale massive nous est extrêmement coûteuse en pleine période d’austérité, d’autant plus que ces compagnies ne collectent pas de taxes de vente.

Uber, Airbnb : l’économie du partage détournée dans les paradis fiscaux – Multinationales.org

Uber2

“(Sur Airbnb) Comme l’indiquent ses conditions générales d’utilisation, tous les contrats passés hors des États-Unis se font avec l’entreprise irlandaise, même si Airbnb a une filiale en France, enregistrée à Paris, et une autre en Allemagne, enregistrée à Berlin. Ce contournement fiscal ne s’arrête pas là. Airbnb dispose aussi depuis 2013 de trois filiales à Jersey (Airbnb Limited 1 et 2 et Airbnb International Holding), la petite île anglo-normande qui a figuré jusqu’en 2014 sur la liste des paradis fiscaux du ministère français des Finances.”

Voici une preuve de revenus démontrant que tous nos revenus transigés avec des centaines de clients proviennent tous d’Airbnb UK, une filiale d’Airbnb située en Irlande.

PaimentAirbnbUkDe son côté, Uber utilise une structure fiscale évasive très similaire à celle d’Airbnb.

Uber échappe-t-il au fisc? – La Presse

UberMtl

“Au Canada, toutes les sociétés qui ont un établissement stable sont soumises à des impôts avoisinant les 30%. Mais grâce à une structure complexe de filiales internationales basées aux Pays-Bas et aux Bermudes, Uber semble être exemptée des impôts sur les revenus qu’elle tire du service UberX.”

DanyAirbnbvsRevQC

Je vous remercie à l’avance pour votre contribution et je vous invite à lire mon article de blog intitulé “7 Secrets appris d’une facture fiscale Airbnb de $62,000” qui explique tous les enjeux liés à ce grand débat.

In this article

Join the Conversation

Join the Conversation

2 comments

  1. G. Petit

    Après avoir profité d’un système opaque pendant des années tu viens pleurer et demander qu’on t’aide, c’est un peu fort. J’avais un B&B à Montréal depuis 2003 et à partir de 2011 mon chiffre d’affaires à chuter de 30% par année quand AirBnB est apparu. J’ai fermé fin 2012 incapable de concurrencer les prix affichés sur le site. Je devais payer des assurances, un permis, les taxes TPS-TVQ. C’est sûr que toi ta business marchait super bien et que tu ne te plaignais pas alors. Mais tu n’as pas l’air de comprendre que le modèle de business Uber est nocif pour toute la société, à court terme tu en as profité comme utilisateur initié mais à long terme c’est le retour au capitalisme sauvage. Voici un extrait d’un article du Monde: http://internetactu.blog.lemonde.fr/2015/11/13/uber-airbnb-les-systemes-de-notation-en-question/

    Uber et Airbnb sont en fait certains des écosystèmes les plus réglementés au monde. Tout le monde y est surveillé en permanence par un système de jugement croisé, les systèmes de notation ont transformé les clients en cadres intermédiaires impitoyables et bénévoles. Les systèmes de notation par les clients sont tellement efficaces pour organiser et discipliner les travailleurs que nul ne semble pouvoir croire qu’ils ne vont pas se propager.

    C’est évident que ces systèmes sont là pour durer et qu’il faut que le gouvernement trouve le moyen de récupérer leurs taxes mais tu ne me feras pas pleurer sur ton cas particulier. Tu n’es pas venu m’aider quand j’ai du fermer mon gîte à cause de toi.

  2. Benoit

    Bonjour Danny,
    Je suis moi aussi un hôte d’AirBnb, et même si je conçois qu’un defaut de paiement pour non taxation des services peut être rageant quand on pense être dans son bon droit, permets moi de mettre en doute tes justifications.
    J’ai acheté un chalet en 2014, j’ai voulu rentabiliser les frais inhérents (hypothèque, taxes, électricité, …) et par la même occasion profiter de cette maison secondaire avec ma famille et mes amis.
    Je ne suis pas allé consulter de planificateur, j’ai juste fouillé sur internet pour avoir les réponses à mes questions. Google est ton ami, il peut vraiment aider parfois!
    Premièrement il est stipulé que pour des séjours occasionnels n’excédant pas quelques jours par an, il n’est pas obigatoire d’informer Revenu Quebec. Au dela de cette période, je me suis aperçu que pour être légal il fallait s’inscrire auprès de la CITQ (environ 250$/an), un controleur acrédité venait inspecter la demeure et lui attribuait une note, puis nous donnait une accréditation ainsi qu’un blason à installer sur la bâtisse. J’ai également trouvé qu’il fallait payer un frais auprès de tourisme Québec pour l’hébergement des personnes (varie suivant les régions, mais autour de 3$ la nuitée en général), enfin que n’importe quel travailleur autonome dont le chiffre d’affaire excède 30,000$ par an doit ouvrir un compte de taxes TPS TVQ et les déclarer au gouvernement.
    De ce fait j’ai suivi toutes procédures et loue mon chalet en fonction pour ne pas demander de Taxes.
    Je déclare mes impots avec beaucoup de sérieux et je pense donc etre en règle.
    Maintenant j’ai du mal à croire qu’un personne gagnant 200,000$ par an en location n’a pas fait ces quelques vérifications, si je fait un calcul simple 200,000 divisé par 2 propriétés ça fait 100,000$/an/propriété, divisé par 12 mois ça fait 8333$ par mois par propriété de revenus!!! Soit tu es riche et t’as hérité de bien immobiliers et tu n’es jamais allé à l’école donc tu ne sais pas lire et donc chercher sur Google c’est vraiment dur pour toi, ou alors tu te fou du monde, le comble étant de demander un participation pour t’aider à payer tes frais d’avocats… Je ne sais pas ou va le monde, si c’est générationnel, mais il n’y a plus personne qui prend de responsabilité nulle part!
    En tout cas pour moi si j’étais au gouvernement j’ordonnerai à AirBnb de demander les taxes sur tous les hébergements, les loueurs auront qu’à ajuster leur prix en fonction c’est tout. Tout le monde sur le même pied d’égalité et on en parle plus that’s it, that’s all, il n’y a rien de compliquer la dedans il me semble, non?